Comment s’amuser sans danger au volant d’un tracteur électrique enfant ?

Pour qu’un petit roule de manière sécurisée sur son tracteur électrique enfant, il doit d’abord apprendre à bien l’utiliser. Il évite ainsi les dangers inhérents à la conduite du véhicule, par exemple, les chutes et les collisions. De plus, il protège son intégrité corporelle.

Les parents ont aussi un rôle important à jouer. Leur responsabilité est de mettre en place un cadre protégé à l’intérieur duquel l’enfant s’épanouit dans ses jeux.

Pour une conduite sûre et amusante, il est donc nécessaire d’observer plusieurs précautions et règles de sécurité. D’une part, la vigilance des parents s’avère nécessaire. D’autre part, la vigilance des conducteurs doit être optimale. Enfin, certains équipements renforcent la protection du bambin au volant.

La vigilance indispensable des parents

Les adultes prennent garde au respect des règles élémentaires de sécurité à bord du tracteur électrique. Ils interdisent l’usage de ce jouet aux bébés. Ils font ensuite attention au bon entretien du jouet motorisé, puis, ils veillent à ce que l’enfant pilote dans des endroits sécurisés. De plus, ils le guident dans son apprentissage de la conduite.

L’enfant doit être âgé de plus de 3 ans

Un petit de moins de 36 mois n’a pas encore l’habileté requise pour bien piloter le tracteur électrique, car il manque de précision dans ses gestes. Il risque alors d’entrer en collision avec un obstacle. De même, ses réflexes sont peu développés.

En outre, l’engin électrique contient plein de petits éléments que votre bébé peut avaler ou inhaler. Il court alors le risque de s’étouffer.

Contrôler régulièrement l’état du tracteur électrique enfant 

Le petit doit rouler sur un tracteur électrique en bon état, et la conduite est sécurisée si le jouet est bien entretenu. 

Ainsi, vérifiez fréquemment que tous les éléments de l’engin sont bien en place et fonctionnels. Si ce n’est pas le cas, la réparation des pièces abimées s’impose.

Plusieurs éléments doivent être soigneusement inspectés.

  • Le bon serrage des écrous de fixation des roues et des essieux .
  • Le bon état de l’installation électrique, notamment les capots de protection de la batterie et le branchement des fiches. Idem pour le chargeur de batterie.

Lubrifiez aussi les parties mobiles soumises à des frottements répétés et intenses, par exemple, les roulements à billes. L’application d’une huile légère suffit.

Éviter de conduire son tracteur électrique près des cours d’eau

Rouler à l’extérieur dans des espaces protégés

Le tracteur électrique convient aux jeux d’extérieur. Il se conduit dans le jardin, dans la forêt ou dans un parc ou bien dans la cour de l’immeuble et la cour de la ferme. Il se pilote aussi dans les chemins de campagne et dans les prairies ou bien encore dans les prés. 

Le tracteur électrique ne se pilote pas sur la voie publique. L’interdiction concerne les trottoirs et les routes où circulent des véhicules.

De même, l’enfant ne doit pas rouler à proximité de grands dangers, car le risque d’accident en cas de mauvaise manœuvre est imminent. Par exemple, un cours d’eau entraine un risque de noyade. Un précipice ou des escaliers engendrent un risque de grosse chute douloureuse.

Les pentes trop raides sont aussi à éviter. Chaque véhicule électrique a ses limites : 10 %, 17 %…

Par ailleurs, ce jouet ne s’utilise pas à l’intérieur de la maison, même si l’enfant roule à allure modérée :

  • D’abord parce que le tracteur a une grande taille. Vos murs et vos meubles vont alors subir de nombreux chocs.
  • Et surtout parce que le pitchoun met en péril son intégrité physique. En effet, ne disposant pas d’assez d’espace pour bien tourner, il risque de percuter un mur et de se blesser.

Enfin, le tracteur électrique ne s’utilise que par temps sec. La pluie, la neige, et l’eau de manière générale sont à éviter, car elles risquent de le mettre hors d’usage.

Des jeux sous surveillance parentale

La supervision des parents, ou du moins d’un adulte, s’avère nécessaire. En effet, la conduite d’un véhicule, quel qu’il soit, présente toujours un risque. Surveiller de près l’enfant est aussi un bon moyen de le guider dans sa conduite. De plus, votre vigilance vous permet de réagir promptement en cas de problème.

De plus, veillez à ce que le bout de chou porte des chaussures. Elles garantissent en effet un meilleur contrôle des gestes effectués par les pieds.

Enfin, veillez à ce que le petit ne s’approche pas des parties en mouvement, par exemple, les roues. Il peut alors se blesser s’il les touche avec un membre de son corps.
En outre, ses vêtements ne doivent pas être trop amples afin d’éviter qu’ils se prennent dans les roues.  

La prudence des enfants au volant du tracteur électrique

Conduire en toute sûreté ne s’improvise pas. Votre bambin doit savoir comment marche le véhicule motorisé : il sait notamment comment s’arrêter sans problème et passer facilement les vitesses.

Le loulou doit adopter un comportement responsable au volant. Il conduit alors avec prudence et repère les dangers. C’est aussi l’une des raisons d’être de ce jouet : faire grandir l’enfant, le responsabiliser, l’éduquer. Il devient ainsi plus autonome et prend confiance en lui.

Bien se positionner au volant du tracteur électrique

Le pilotage de l’engin se fait avec les deux mains sur le volant. Ainsi, votre bambin a la parfaite maîtrise de la direction du bolide

En marche arrière, le petit actionne bien sûr le volant d’une seule main.

Par ailleurs, le siège réglable est un atout, car il améliore le confort de l’enfant quand il grandit. Le petit s’assoit ainsi sur une chaise toujours adaptée à sa taille.

Savoir passer les vitesses

Le passage correct des rapports est important, car il permet de mieux se concentrer sur le pilotage. 

Le levier de vitesse se manie aisément. En quelques minutes, votre enfant comprend comment il marche.

Savoir freiner efficacement

La maîtrise du freinage est essentielle, car elle permet de vite s’arrêter en cas d’urgence. Cela évite les accrochages, les faux pas et le petit déjoue ainsi les embûches des chemins piégeux.

Le tracteur électrique enfant comporte un frein automatique. Quand le loulou appuie sur la pédale d’accélérateur, l’engin prend de la vitesse. Quand il relâche la pression, l’engin freine.

Certains modèles comprennent un frein standard qui vient en complément du frein automatique. Cela constitue une petite sûreté en plus. En fait, sa présence contribue surtout à rendre le tracteur plus réaliste et plus drôle à conduire.

Une seule pédale sert d’accélérateur et de frein au tracteur électrique

Prendre connaissance de son environnement pour éviter les dangers

Les petits se laissent facilement distraire, mais ils doivent toutefois rester alertes au volant. Leur prudence s’impose en effet toujours.

Avant de démarrer, l’enfant regarde autour de lui pour s’assurer que la route est dégagée. Le petit casse-cou ne doit pas foncer tête baissée et percuter une personne ou bien encore un poteau ou un vélo venant en contresens.

Puis, en roulant, l’enfant regarde loin devant lui. Il doit en effet toujours garder un œil la route. Ainsi, il repère les dangers potentiels du parcours : il identifie les imperfections, les ornières ou les bosses. Ainsi, en forêt, il évite les grosses flaques de boue et freine aussi à temps quand il voit un arbre couché sur le chemin. 

Le conducteur averti ne veut pas non plus s’enliser. Il contourne alors les sols trop sableux. De même, il apprend à détecter les grosses pierres pointues causant de gros dommages aux roues. Il juge aussi de la déclivité plus ou moins forte des pentes. Son engin doit en effet franchir sans effort la montée. 

Le loulou adopte aussi la bonne allure en toutes circonstances. Par exemple, quand la luminosité est optimale, il avance à vitesse normale. Mais, dans la pénombre du jardin, il voit moins bien les obstacles et veille alors à modérer son allure. De même, il apprend à prendre correctement les virages. Il ralentit alors sa vitesse, surtout si la visibilité est médiocre. 

En somme, le petit adapte sa conduite à son environnement. Sa vigilance lui permet d’éviter les dangers qui se présentent.

Les équipements de sécurité additionnels du tracteur électrique

Trois équipements sécurisent encore plus la conduite de l’engin agricole motorisé. On retrouve la ceinture de sécurité, la télécommande parentale et le casque. Par ailleurs, vous pouvez bloquer l’accès à la seconde vitesse sur certains tracteurs électriques.

Le blocage de la seconde vitesse

Il s’agit d’empêcher l’enfant d’accéder à la seconde vitesse. Elle est de 7 km/h environ sur les tracteurs électriques 12 v.  Le bout de chou avance ainsi en permanence en première. Celle-ci est de 3,5 km/h sur les modèles 12 v.

Cette allure de tortue convient très bien aux très jeunes enfants et aux débutants. Une allure modérée donne en effet le temps de s’habituer doucement au maniement du véhicule. De plus, en cas de danger, les conducteurs néophytes ont de plus de temps pour réagir : ils changent leur trajectoire ou freinent sans encombre.

Le blocage du second rapport s’opère manuellement. Vous posez alors un simple verrou

Au fil du temps, le bambin acquiert de l’expérience. Il se sent plus à l’aise au volant et anticipe bien les dangers. Dès lors, vous le sentez peut-être prêt à franchir un pas. N’hésitez pas dans ce cas à débloquer l’accès à la seconde. Le petit découvre alors d’autres sensations plaisantes et inédites en toute sûreté.

Le verrou rouge bloque facilement le passage en seconde du tracteur électrique

La télécommande parentale du tracteur électrique

Certains tracteurs électriques se dirigent à distance grâce à une télécommande. Les parents ont alors le contrôle total de l’engin. Ils décident de la vitesse à adopter, choisissent les directions à prendre, à savoir tourner à gauche et à droite, faire une marche arrière ou une marche avant.

En outre, ils stoppent l’engin quand ils le veulent. L’arrêt d’urgence prévient en effet très bien les dangers.

Le petit se laisse guider et bercer au gré des envies de papa et maman et vous partagez des instants amusants et apaisants avec lui. Le loulou profite aussi en toute sécurité des sensations grisantes de vitesse et il produit juste un effort minimal pour rester sur le tracteur. 

Ce mode de contrôle parental rassure les enfants inexpérimentés. Il aide aussi les petits manquant encore d’agilité à se familiariser avec leur nouveau jouet.

L’usage d’un casque 

Le casque protège la tête de l’enfant de l’impact d’une chute ou d’un choc. Il diminue les risques de lésions et de traumatisme crânien. Le casque constitue alors une petite sûreté supplémentaire pour les tout-petits. Les chutes et les gros chocs sont toutefois très rares à bord d’un tracteur électrique et le pilote ne tombe ni de haut ni à grande vitesse.

La ceinture de sécurité

La ceinture de sécurité sur le tracteur électrique a deux intérêts. D’abord, elle renforce la stabilité du pilote en position assise. Ensuite, elle atténue l’effet des chocs

Le port de la ceinture de sécurité n’est pas essentiel sur un tracteur enfant. D’ailleurs, peu de modèles en possèdent une. Mais c’est un petit plus pour les tout-petits.

En conclusion

Il est facile de conduire un tracteur électrique de manière sécurisée. Il suffit aux parents et aux enfants d’observer quelques mesures de bon sens et de précaution. Les adultes mettent alors l’enfant dans les meilleures dispositions possibles lors de ses jeux et le petit apprend à bien manier le véhicule. Il apprend aussi à reconnaître les dangers et il réagit efficacement quand il y est confronté.

Au fur et à mesure de son expérience, le bout de chou devient plus mature : il a assimilé toutes ces règles de prudence. Elles font alors partie intégrante de son pilotage. Ainsi, conduire en toute sécurité devient une seconde nature.

Des adultes responsables, un bambin à l’écoute, voilà la recette pour piloter son bolide en toute assurance.

Laisser un commentaire