À partir de quel âge regarder Pyjamasques ?

À partir de quel âge regarder Pyjamasques ? C’est une série pour les petits enfants à partir de 3/4 ans. Beaucoup d’action, mais la violence est largement édulcorée et les thèmes sont enfantins.

En France, les trois saisons du dessin animé sont diffusées par plusieurs chaînes publiques et privées. La série Pyjamasques contient de très bons épisodes (quels sont les meilleurs ?) et de nombreuses chansons. 

Que raconte Pyjamasques ? 

C’est l’histoire de trois enfants de 6 ans – Yoyo, Gluglu et Bibou – dotés de super pouvoirs. La journée, ils vivent comme n’importe quels enfants de 6 ans. Ils vont à l’école, s’amusent avec leurs amis et font des câlins à Papa et Maman. La nuit, ils se transforment en super-héros et défendent leur ville (et même le monde entier et la lune) contre les super-méchants.

Les filles peuvent s’identifier au personnage de Bibou et les garçons peuvent s’identifier à ceux de Yoyo et Gluglu.

Pyjamasques, à partir de quel âge
Aggie Football & Popcorn” par Donnie Ray Jones utilisé selon les termes de la licence CC BY 2.0

Pyjamasques, un dessin animé avec beaucoup d’action

Ce sont des aventures un peu plus musclées et un peu moins gentillettes que celles de l’âne Trotro ou Misha et Michka par exemple. Elles restent cependant très soft et très gentilles. Elles sont accessibles aux enfants à partir d’un âge assez bas.

Il y a beaucoup de scènes de combat dans Pyjamasques. Il s’agit parfois de se battre comme un ninja (avec le personnage de Ninjaka). La plupart du temps, il s’agit d’envoyer des balles gluantes et collantes ou d’emprisonner les ennemis dans une bulle. Les inventions du méchant Roméo font preuve de créativité : rayon pour faire retourner les super-héros à l’état de bébés, pour les rapetisser, les ralentir. Pas de sang, pas de gros bobos, blessures légères et aussi vite oubliées.

Il y a aussi de nombreuses courses-poursuites. Les héros sont en effet équipés de véhicules assez incroyables.

Le super-méchant a souvent des idées malveillantes (c’est normal, c’est le méchant). Par exemple, il veut nuire à l’environnement et invente une machine qui pollue l’air… Mais, finalement, il agit et réagit comme un enfant et pleurniche même comme un bébé.

Les personnages et les blagues sont mignonnets et rigolos. Les situations sont plus amusantes ou trépidantes que stressantes. Même les super-méchants font preuve à un moment ou un autre de bonté. Pas d’adulte super-méchant. Tout reste à hauteur d’enfant.

Les valeurs véhiculées par Pyjamasques

Les héros apprennent à surmonter leurs peurs et leurs angoisses. Par exemple, Gluglu est complexé par sa taille plus petite et son âge (il a quelques mois de moins que ses amis…). Il apprend au fur et à mesure à prendre confiance en lui.

À la fin de chaque épisode, les Pyjamasques tirent les leçons de ce qu’il vient de se passer. Une petite morale qui peut être “Ne sois pas impoli avec les autres”, “Ne soit pas égoïste” ou encore “Ne pas se décourager si on a échoué la première fois”.

Les super-héros sont avant tout là pour aider les autres, pour défendre les habitants de Tarabiscoville et du monde. Défense des plus faibles, altruisme, générosité, et courage sont mis à l’honneur. De même, les Pyjamasques essaient souvent de tendre la main aux méchants pour les ramener dans le droit chemin.

L’union fait la force. Il s’agit ici de travailler en groupe pour le bien de tous et de ne pas défendre des objectifs égoïstes en étant en compétition avec les autres. Ceux qui ne pensent qu’à eux sont les super-méchants et ils ne réussissent jamais à triompher.

L’école est aussi mise à l’honneur. En effet, de nombreuses scènes de jour se passent dans l’établissement. Les enfants prennent beaucoup de plaisir à y évoluer, à être en classe et à jouer dehors avec leurs amis. Leur instituteur est particulièrement attentionné, bienveillant et pédagogue.

La modernité, notamment technologique, est aussi mise en avant. Non seulement à travers les inventions scientifiques et mécaniques de Roméo, mais aussi par le ton du dessin animé. Celui-ci s’ancre en effet totalement dans le présent. Il y a même une chanson entière consacrée à la technologie.

Vous êtes ici : Guides d'achat » Pyjamasques » La série Pyjamasques » À partir de quel âge regarder Pyjamasques ?